Créer mon blog M'identifier

3ème truc: dépenser

Le 8 janvier 2014, 16:52 dans Forme 0

Pour les accrocs du sport, ce n'est pas se dépenser (on verra plus tard), mais dépenser, et aujourd'hui jour de soldes, c'est encore mieux.

Et oui, avoir des fringues amples, trop grandes, n'aide pas. Donc sans être reine de la mode, quelques pantalons ajustés, et quelques hauts valorisant nos atouts, permettent de se sentir bien dans sa peau. Je suis très souvent jean-tee-shirt, passe-partout, mais c'est très satisfaisant de marquer sa légère perte de poids par une nouvelle fringue, et d'avoir des compliments. La lente perte se voit encore plus avec des habits plus sexys, même en 50 (j'ai écumé toute la panoplie du 52 au .... ).

Scoop, j'ai acheté un pantalon en 44 aujourd'hui. Pas ceux d'avant, où j'achetai un 44 dans une boutique qui taillait un peu grand, mais un 44 dans une boutique où plein de monde se fournit... un vrai 44. Et dans ma folie dépensière , j'ai été dans une autre acheter un autre pantalon en 44. Un haut pour chacun. Et voilà, j'ai dépensé. (je me suis dépensée peut-être aussi, car les soldes, c'est du sport), et je suis toute heureuse, donc prête à continuer à ne pas faire de régime et à perdre.

Attention, il faut porter ce que l'on met. Avant j''achetai une taille en dessous en me disant "je fais faire des efforts pour le mettre". Et je ne maigrissai jamais, et j'étais frustré à chaque fois que je l'essayais. Si on ne veut plus de frustration, on achète intelligent, on essaie 2 tailles à chaque fois : la sienne d'avant et la taille d'en dessous, et c'est là qu'on a parfois de bonne surprise. Heureuse !!!!

foie gras et perte de poids

Le 5 janvier 2014, 00:19 dans Forme 3

Oui, j'ai perdu du poids en mangeant du foie gras. Moins 1 kg pendant les 15 jours de fête, en mangeant foie gras, saumon,... celui-là n'était pas prévu, mais est le bien venu.

Mon truc, je ne me prive pas, mais je ne cumule pas dans le même repas 2 super éléments. Donc un repas au foie gras, et encore du foie gras. Le gras est un élément nourissant. Ok calorique, mais aussi stoppant naturellement l'appétit. Notre corps comprend très bien qu'il avale une bombe calorique, donc il le fait de manière limité. Mais attention, je ne tue pas le gout du gras avec le sucré d'un confit ou d'une tranche sucrée . Le pain ne doit pas être plus grand que la tranche. On peut mettre du poivre de cassis si onveut. Le foie gras doit rester gras. Dubitative ! Essayez, difficile d'avaler 3 tranches. On est écoeuré avant, mais heureuse d'avoir comme tout le monde mangé du foie gras. 

Donc les veilles de fête, un jour un repas au foie gras, un autre au saumon, un autre avec une douzaine d'escargots,... et le jour des fêtes, je ne précipite pas sur la nourriture, je n'ai pas de manque à combler. Et je me lache sur les huitres, ....

Certaines doivent me lire en pensant que je ne sais pas de quoi je parle, mais 15 ans de régime continus, je connais toutes les lignes de presque tous les régimes. Ils ont tous une vérité et d'énormes points négatifs communs : obliger à suivre des menus et c'est là que l'on est frustré.

Donc de mon long vécu, j'ai retenu que l'équilibre ne se fait pas uniquement sur un repas, mais sur une journée, même plusieurs jours. Et que pour ne plus penser régime, il faut manger et se faire plaisir. "Je me répète, mais quand j'ai découvert que cela marchait,  cela a changé ma manière de manger" :-)

Dans plusieurs régimes, il prone l'aliment unique par repas. Sans le faire sur toute l'année, je prone l'aliment explosif unique foie gras sur un repas, pour s'exploser les papilles, saturer l'envie,... et ensuite, l'envie étant satisfaite et gérée, un plaisir en plus = un problème en moins.

Les mangeuses de salade qui ,comme moi avant, grossissent avec la moindre feuille, vous mettez votre corps en mode disette, et en mode disette le corps stocke dans la peur des temps encore plus durs. Donc avec le foie gras, aucun avis de disette. Attention j'ai bien dit repas foie gras, 2 tranches maximum, c'est à dire 60g (le mieux c'est même de redécouper les tranches en tranches plus fines, donc plus à consommer visuellement), dans ma dînette, avec un peu de féculent sous forme de pain. 

Encore en train de me prendre pour une folle :

  • foie gras (60g) = 270 Kcal
  • pain (5 tranches rondes pain de mie) = 100 Kcal

Un plat plaisir pour 370Kcal. Un peu de légumes pour les inconditionnelles, un fruit,... repas total à 500 Kcal. On est bien dans une démarche réduction de calories. On est loin des menus de régime, mais c'est pour les frustrées.

Et dire que pendant si longtemps, je n'en avais pas mangé; et voici 3 ans que je suis ces nouveaux principes et 3 ans que cela marche. Ce qu'est super c'est que je recommencerai surement à Pâques (le foie gras à Pâques c'est devenu tendance :-) ))

 

2ème truc : cuisses anti-fringale

Le 3 janvier 2014, 23:06 dans Forme 2

Bizarre, je livre mes secrets librement, comme on livre ses sentiments, par un journal "intime", mais public, en gros un blog,... et à côté de mon blog, tant de faux blogs, tant de pubs dissimulées. Tant pis, je continue ma lancée.

Mon deuxième truc est un truc anti-fringale. C'est le mien, il faudra peut-être varier pour le votre.

Une fringale, c'est un moment de grande faim, sans véritable raison, une faim irrésistible, irrationnelle, qu'il faut essayer de tromper. C'est ce qui est le plus dur. On n'a qu'une envie, ouvrir les placards et engloutir. Si on le fait, on risque d'entrer dans le cercle de la boulimie. Sans parler des kilos.

Il suffit de ne pas manger. C'est facile à dire, impossible à faire. Même la tromper est difficile. Donc parfois, il faut y céder, surtout si cela correspond à un horaire de repas ou à un repas trop léger.

Le tout est de ne pas ingurgiter à grande vitesse, de se faire plaisir pour stopper cette fringale, et éviter qu'elle revienne et se multiplie. Pour cela, interdit de faire simple, il faut cuisiner un plat qui nous procure un grand plaisir, qui soit facile à préparer mais qui prenne quelques temps, et qui soit long à manger. J'ai le plat par excellence : les cuisses de grenouilles. Il y en a dans mon congèle en permanence.

Je les décongèle au micro-onde, je ne les farine pas (pour qu'elles n'absorbent pas la matière grasse), je les cuis avec un peu de margarine (elles ne sont pas croustillantes), et je mets de l'ail, du persil et un peu de crème allégée. Pas light, surement plus que un paquet de gateau englouti ou qu'une tablette de chocolat qui ne cosntitue pas un repas. Et puis je m'assois et je déguste. cela met un temps long, mon corps est très vite rassasié. Au bout de 10/12, je n'ai plus du tout faim, j'ai fait un vrai repas, je me suis fait plaisir. Et avec le temps, je prévois même mes fringales, et je mange mes petites cuisses, et je ne connais plus cette sensation de fringale incontrolable.

Voir la suite ≫